Bienvenue aux petits poucets

Ce blog propose de courts billets en rapport avec l'astrologie des astéroïdes.
Son objectif est de les faire découvrir, ensuite de faire circuler l'information disponible, et de renvoyer vers des liens ou des publications qui en parlent...

Le Gravier Cosmique
fait partie de la constellation de L'OEIL D'HOROS, mon site personnel d'astrologie

samedi 17 novembre 2018

Chiron en maison VIII

Voilà une rubrique qui n'a guère l'occasion de servir, c'est le courrier des lecteurs. Petite question posée ici même par un lecteur (ou une lectrice) anonyme, et comme à chaque fois, si la question est simple la réponse l'est moins.

Lecteur
Que signifie Chiron en Poissons et maison VIII ?

La main derrière l'Oeil
Je suis obligée de commencer par les mises en garde habituelles. Les significations isolées d'une position sont susceptibles d'être altérées par d'autres éléments du thème natal qui en général modifient et personnalisent l'interprétation.

Cette question est générique, la réponse risque de l'être aussi, mais au même titre que ce que l'on peut trouver sur de nombreux sites d'astrologie où l'on cherche les définitions en signe et en maison d'une planète plus "classique".

Chiron reste relativement longtemps en Poissons, la position va concerner des naissances pendant plus de sept années.Vu que la question arrive maintenant, alors que Chiron est à nouveau en Poissons, j'imagine qu'on a plutôt affaire à un lecteur qui s'interroge sur son "retour de Chiron" que pour un  un jeune enfant né il y a sept ans...

Les Poissons étant particulièrement concernés par des problèmes passablement collectifs, pour ne pas dire universels, j'imagine que la multiplication des thérapeutiques et des techniques visant à incorporer l'esprit (ou l'âme) au lieu d'en rester à une stricte compréhension isolée ou séparée du corps, ont eu son mot à dire. Avec ces générations vient l'ère de la psychothérapie considérée comme "normale" et non plus "bizarre" ou "pour les fous". La reconnection avec l'invisible ou le caché, l'au-delà des apparences, des espoirs d'apaisement de la souffrance, parfois teinté de fuite, de merveilleux, ou de tout ce qui pourrait procurer un soulagement, par désespérance d'un strict matérialisme qui avait fini d'impressionner. Ces cycles sont réguliers. On imagine bien par exemple que des jeunes natifs ayant Chiron en Taureau, saturés de "virtuel", de distanciation, d'écrans, de relations immatérielles à distance, auront besoin d'opérer une "retangibilisation" d'à peu près tout. Les relations, la vie sur Terre en arrêtant d'ignorer les cycles lents de la nature et de la Terre, de revenir à des bases perdues, de les réétudier.

Avec les Poissons, ces bases sont autres. L'archétype du "guérisseur blessé" parle plus aux astrologues qui ont creusé la question qu'aux consultants qui se sentent surtout en souffrance et en attente d'être guéris. Pourtant, il suffit de toucher deux mots là-dessus, en expliquant que Chiron a le potentiel pour transcender la souffrance, pour en faire autre chose qu'un handicap, une opportunité, et ce en prenant un chemin de compréhension et d'études qui gardent l'esprit ouvert.

Ce qui personnalise beaucoup l'étude de Chiron, c'est sa position en maison. Ici, les quelques éléments résumés que je vais donner à titre d'édification sont ceux qui figurent dans les ouvrages de Catherine Castanier (Chiron en maisons, chez Decoopman) et de Gregory Hagneré (Chiron et les complexes généalogiques, lulu.com).

Chiron en maison VIII
D'après C.C. la blessure initiale a pu survenir dès le 5e mois de grossesse, donc pendant la vie foetale du sujet. Un événement dans la famille a pu survenir, un deuil peut-être (avec la maison 8), une crise sans doute impliquant un sentiment de perte et de dénuement, une inquiétude qui s'est greffé dans le jeune psychisme en formation pile au moment où le premier embryon du "Je suis" devait se mettre en place. Selon elle le phénomène est assez préjudiciable.
Il peut se répéter lorsqu'on est plus âgé, et que l'on se trouve en butte à des "campagnes de dénigrement" sociales (venant des pairs, des proches) qui empêchent de se trouver à l'aise, et font hésiter l'enfant sur le "bien fondé d'être là" et s'il ne devrait pas plutôt partir ou fuir. Avec le mélange de maison VIII et de Poissons, plus que jamais la "fuite" le vagabondage, le partir ailleurs peut être associé à un sentiment précocement enraciné de survie. Elle recommande une étude de la maison IV pour une meilleure compréhension du milieu familial ayant pu paraître délétère, en tous cas peu propice.
Bien sûr, toutes les thématiques de la maison VIII sont à l'oeuvre et la suspicion de ces attaques sur le jeune ego en formation a pu conduire la personne à prendre "de la distance" physique ou émotionnel en se mettant en retrait et en endommageant "sa philanthropie mais pas son pouvoir de régénération". De là peuvent naître des problèmes de confiance en l'autre rendant le couple, ou la volonté d'avoir des enfants plutôt sujette à large débat intérieur (souvent hélas vite tranché). L'épanouissement en la matière est difficile et requière un gros travail.
CC explique que ce Chiron dans ses aspects positifs a besoin d'éclairer l'ombre plus que les autres, de faire la lumière sur tout ce qui est obscur, secret, empoisonnant dans son "invisibilité" (et son "flou insaississable" avec les Poissons). Gregory Hagneré le rappelle, la maison VIII est aussi celle de l'héritage et des secrets. Combien savent sans le savoir à la lisière de leur conscience, qu'il s'est "passé des choses" dans leur famille, et que cette omerta butée les tue à petit feu en leur faisant craindre tout et surtout pire que le pire ?

Chez G.H. la dimension du secret, pousse ainsi le natif à se mettre en quête des vraies motivations des gens qui l'entourent, et à les "deviner" en s'appuyant sur ce qu'il peut, ce cela peut devenir une condition essentielle pour comprendre qui il est (vraiment, ou en réalité) et en arriver à s'épanouir, débarrassé de ce qui lui échappe et se dérobe en créant un vide angoissant et difficilement supportable. S'il est assez avancé sur ce chemin ce Chiron-là voudra "casser le moule" des conditionnements familiaux auxquels il a longtemps tenu mais comme dit CC, qui le tiennent aussi en retour. Ce que l'on croit posséder nous possède.
On rappelle que des questions de dignité/indignité, intégrité personnelle/valeur personnelle sont étroitement imbriquées dans un axe comme celui de la maison II/VIII. Que parfois, la personne a l'impression qu'elle ne peut pas s'en sortir, réussir matériellement, car ce serait trahir la mémoire de ses ancêtres ou de sa lignée. Et l'insistance très "octonique" sur le fait de radicalement tourner la page pour s'en sortir, tout recommencer ailleurs, partir pour rebâtir a pu prendre racine dans la compréhension que la famille enfermante. Qui parle sans cesse du changement, de la transformation, de l'évolution mais que celui-ci ne survient finalement jamais. Un vrai supplice de Tantale pour toute l'aspiration à "muter" qui peut exister dans une telle Maison.

Du côté des thérapeutes, il est presque évident qu'un Chiron en maison VIII et Poissons ait pu se spécialiser en psychothérapie ou psychanalyse (avec une dimension médicale plus marquée) par besoin d'éclairer les méandres de la souffrance psychique et de chercher à soulager celle d'autrui, au moins. Avec une telle position, aider les autres, particulièrement ceux avec lesquels on se ressent en empathie, ceux qui "souffrent de la même chose" sans savoir comment vivre avec, est une voie possible d'amélioration.

Pour lire d'autres articles sur le web
- Chiron en maisons / Astralgraal
- Chiron dans les signes / Astralgraal
- Chiron en maison 8 ou en Scorpion, le cavalier de l'ombre / Astraum

2 commentaires:

  1. 1 coucou & deux hirondelles à Anna

    Moi aussi, je suis bien content de retrouver mes p'tites z'habitudes,sourire.

    Les évènements politiques français m'ont recloqué les doigts sur le clavier; et dans cette optique, les astéroïdes et autres objets transitant tout autour de la Terre, et bien ils permettent de littéralement pister l'évènement, situer les partis en présence...

    Sourire: avec les Astéros, les astrologues (motivés) peuvent tourner paparazzi...

    Alors... je suis retombé sur plein d'infos.

    Sinon, je fais partie de ceux et celles avec Chiron Poissons M. VIII. Ce qu'en disait G. Hagneré m'avait touché comme juste, ce qui est stupéfiant sur un sujet aussi personnel & aigu, et je l'avais soupçonné de cette génération pour aussi bien la décrire.

    Je vis encore les "anomalies" de l'après-retour de Chiron, c-a-d: je ne suis plus sûr de rien,sourire

    Je ressens son action,néanmoins, un peu comme un jardinier, sans papiers & payé au noir, pour élaguer à la fois une haie épaisse et spécialement florissante (Neptune), et de hauts cyprès noirs aux fuseaux lisses & tendus vers le ciel (Pluton)...

    Un sacré boulot de Jardinier.

    Et sinon, je viens de voir que les Gilets Jaunes ont déjà leur Astéro: 411 Xanthe ...: du briseur de grève jusqu'à la Grève qui délivre.

    A Plous Plous (ma version 'zodiac' de bye-bye)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Tsili de cette généreuse participation. A ce stade d'élagage forestier, permet-moi de te dire que t'as l'air plus près du bucheron que du jardinier...

    Alors, curieux, curieuses, sachez que l'énigmatique Xanthe, renvoie (en grec) à la couleur jaune, mais peut aussi signifier "fauve" (pensons plutôt à la teinte rouquine).
    Mais c'est aussi "un petit cours d'eau de l'Epire".
    Du coup, on a un peu l'impression que l'Epire contre attaque et que ça fait rire jaune (ou pas du tout).

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...