Bienvenue aux petits poucets

Ce blog propose de courts billets en rapport avec l'astrologie des astéroïdes.
Son objectif est de les faire découvrir, ensuite de faire circuler l'information disponible, et de renvoyer vers des liens ou des publications qui en parlent...

Le Gravier Cosmique
fait partie de la constellation de L'OEIL D'HOROS, mon site personnel d'astrologie

dimanche 3 avril 2011

Chercher un astéroïde par sa période de révolution

Oui, vous avez raison, en ce moment, nous sommes en pleine période de révolution... ça se bouscule de partout, un peu partout sur le globe...
Mais en astronomie, cela n'a rien à voir ! La période de révolution, c'est le temps que met un astre à tourner autour de son étoile. Or justement, on m'a demandé très récemment de trouver des astéroïdes, en fonction du temps qu'ils mettent à parcourir le Zodiaque !!! Je pensais que c'était impossible pas facile du tout. Et pourtant, mission accomplie ! Et je vais vous dire comment j'ai fait...




Tout a commencé lorsque -- très innocemment -- dans un courrier des lecteurs, quelqu'un m'a demandé de trouver un astéroïde qui ferait le tour du Zodiaque en 5 ans et 3 mois !!!! Quand on n'y connait rien, c'est sûr, on se dit que ça doit être faisable...

Éplucher les listes
Ceux qui utilisent ou comprennent les liens que je mets ici (ou sur le site) savent bien que pour trouver facilement un astéroïde, je n'ai qu'une seule méthode : partir de son nom ou partir de son numéro en utilisant des listes préétablies par le Minor Planet Center ou par Astrodienst...
Et donc qu'il est beaucoup plus facile de répondre à la question : comment s'appelle l'astéroïde n°100 ? ou bien : y a-t-il un astéroïde pour le personnage mythologique de Sisyphe ? Parce qu'il suffit d'éplucher la liste, à la mano, ou avec le petit moteur de recherche de son navigateur...

Mettre les mains dans le cambouis
J'étais paisiblement en train de répondre que ce n'était pas possible quand ce qui me sert de cerveau s'est senti... comme défié, et m'a soufflé qu'on ne se rendait pas sans combattre... Avant de dire qu'on ne pouvait pas, il fallait un tout petit peu essayer, histoire de se justifier...

Je suis donc allée sur Wikipédia anglais pour essayer de rechercher des choses naïves du style : "asteroïd + 5.25 y"... N'essayez pas. N'essayez pas non plus de convertir 5.25 ans en jours (certains ont une période de révolution donnée en jours, ce n'est pas forcément unifié...). Vous tombez sur trois résultats pas forcément pertinents. Les recherches sur internet, hélas, c'est aussi savoir comment poser les questions...
Et là c'était le désespoir.
Et l'arrivée des idées saugrenues.

J'ai commencé à me dire que je pourrais essayer d'avoir de la chance, et cliquer un peu au hasard dans l'espoir que je tomberai sur l'un d'eux qui aurait la bonne date... Hi-hi-hi. Cela vous fait rire... Moi aussi ! En fait, cela ne fait rire que ceux qui savent qu'il y en a grosso modo 17200 de baptisés... Un programmeur  saurait contourner ce problème et mettrait trois quatre mois à pondre un logiciel qui résoudrait la question en 2 mn une fois qu'il serait au point :-D Mais moi je ne suis pas programmeur(meuse)... J'ai juste mis donc 2 h 30 à trouver une réponse satisfaisante...

Le truc qui m'a permis de m'en sortir, c'est le vieux souvenirs des tableaux que j'avais fait pour Richard Doyle et qui nous parlait des "familles" d'astéroïdes. En effet, les listes du MPC et d'Astrodienst, comme les listes de Wikipedia sont alphanumériques... et un astéroïde du fond du système solaire peut voisiner avec un tout proche. Ce qu'il me fallait, c'était trouver une liste d'astéroïdes orbitant à la bonne distance du Soleil pour faire en sorte qu'elle rentre dans la période qu'on m'avait donnée.

Devinez quoi : ça existe !!!
La page s'appelle "Asteroïd family" et elle répertorie toutes les familles d'astéroïdes et donne leur distance au Soleil en unités astronomiques. Après deux ou trois clics de vérification sur l'astéroïde majeur de quelques familles, j'ai compris que ce que je cherchais était une famille orbitant serré autour de 3 unités astronomiques ! Après, c'était facile ! Un clic sur la famille des Eos qui me donne toute la tribu. Un clic de vérification sur chacun : et là bingo, j'en trouve un qui met très précisément 5 ans et 3 mois à faire le tour + une petite compagnie d'autres, qui sont très proches de cette date.

Quand je dis "proche" c'est proche, j'ai viré des familles entières qui étaient à "presque 5 ans" ou bien à "5 ans et 6 mois"... (pour restreindre le champ d'investigation).

Mais ça, cela peut vraiment vous permettre de répondre à une question cruelle du genre : je suis très sensible au cycle des xxx ans. N'y a-t-il point un astéroïde qui soit calé dessus ???

Réaliser les limites du système
Maintenant vous pouvez vous aussi.
Après mettons que vous vouliez en trouver un qui mette 7 ans ou 9 ans (parce que c'est votre chiffre fétiche), il va falloir ramer un peu et revenir à la raison. Parce qu'on ne peut pas tout penser en termes de "je suis sensible au cycle de xx ans". Il faut bien voir que les astéroïdes entre Mars et Jupiter ne peuvent pas s'approcher trop près de Jupiter, autrement, ils seraient "captés".
Allez, j'ai quand même cherché pour vous. Les astéroïdes les plus proches de Jupiter sont les "Hildas" et les "Thule". Ils sont en résonance avec lui, mais ne sont pas des Troyens captés sur son orbite. Hilda et Thule ont une période de révolution 8 ans... C'est tout ce que je peux vous proposer...

Jusqu'au prochain update de Wikipedia ???

3 commentaires:

  1. La nouvelle Lune vous a inspirée ......donc impossible maintenant en consultation de ne pas admettre les cycles hors normes que nous annoncent certaines personnes ...non elles ne sont pas très très précises mais tout de même...cela ne rentre (rentrait) pas dans les cases classiques .....faut-il encore après savoir leur parler de cet astéroïde ....l'Univers a des sources et ressources incommensurables.... à Bientôt Maïtha

    RépondreSupprimer
  2. Oui. Il faut savoir leur parler de l'astéroïde.
    En l'occurrence là, moi-même j'aurais pu, puisqu'il s'agissait de "Salomé". Un mythe hébreu, ça change des grecs ! Mais elle n'est pas hyper facile à positiver... :-D

    Mais à l'impossible nul n'est tenu. Si quelqu'un veut savoir quelque chose sur un sujet qui nous est totalement inconnu, et qui ne nous parle pas, on est en droit de se demander s'il ne faut pas tout simplement admettre que l'on n'est pas le bon interlocuteur...

    Les astéroïdes ne doivent jamais servir à semer la confusion. Seulement à éclairer.

    RépondreSupprimer
  3. It’s really a nice and helpful piece of information. I’m glad that you shared this helpful info with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

    nolvadex

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...