Bienvenue aux petits poucets

Ce blog propose de courts billets en rapport avec l'astrologie des astéroïdes.
Son objectif est de les faire découvrir, ensuite de faire circuler l'information disponible, et de renvoyer vers des liens ou des publications qui en parlent...

Le Gravier Cosmique
fait partie de la constellation de L'OEIL D'HOROS, mon site personnel d'astrologie

dimanche 14 août 2011

Apollo 1862

Apollon. A peu près l'équivalent d'une beauté... en homme ! Un dieu accompli et mal compris, pas franchement heureux en amour, qu'on supposera un peu vite trop imbu de sa divinité et de sa grande perfection, alors qu'il a élevé du Chiron (pas franchement beau), composé de la musique, inventé la médecine, accordé le don de prophétiser... 


Pas n'importe qui, mais pas le "rayonnement" qu'on aurait pu lui supposer dans la mythologie, étant donné qu'on l'assimile (un peu vite) au Soleil. Pourtant, tout le monde sait bien qu'en Olympe, il n'est pas le nombril du monde, et que tout tourne autour de son père Zeus... Apollon, un dieu finalement mystérieux, légèrement distant, un poil replié sur ses terres, loin du bruit, de la fureur et des déceptions féminines...

Est-ce que cela explique pour autant la surprenante et précise interprétation que fait Martha Wescott de l'astéroïde qui porte son nom ?



Interprétation par Martha L. Wescott

Apollo est un lieu [du thème] où vous n'apprenez PAS de vos erreurs. Quel contraste avec Psyché ! Là où est Apollo, vous continuez à attirer des situations de crise sans réaliser les dommages ou les difficultés. Vous tendez à ignorer les conseils, ou à foncer en dépit de vos propres opinions, le pied au plancher, vous êtes David contre Goliath -- vous tentez votre chance, vous foncez dans le mur la tête la première, et vous relevez, encore, et encore.

En connexion avec Apollo, vous trouvez, comme la poétesse Edna St Vincent Millay, que "le coeur est lent à apprendre ce que la raison n'a plus besoin de comprendre". Vous avez tendance à vous sentir "coincé" (par des crises et des problèmes décrits par les points en aspect). Vous sentez que vous êtes incapable de changer la situation pour éviter les problèmes récurrents qu'elle génère. Vous êtes enclin à continuer sur le même chemin. Vous êtes un récidiviste et/ou un catalyseur pour les autres et de toute évidence, pour différentes expériences !

Le côté positif d'Apollo est qu'il vous empêche de vous fermer, de vous durcir ou de devenir amer quant à ces situations répétitives d'apprentissage. Il vous place dans des situations inconfortables et dangereuses encore et encore. Avec lui vous êtes désigné d'office et vous êtes toujours sur la brèche. Il vous fait savoir qu'il y a toujours plus à apprendre de ces situations qui n'arrêtent pas de se répéter. Apollo ne prend pas un non pour une réponse !

Quand Apollo est très prononcé, vous soufflez sur les braises d'un incendie éteint. "Et voilà qu'on remet ça", direz-vous ! Apollo annonce que la planète qui l'aspecte doit être en lutte presque perpétuelle pour apprendre. En ce qui concerne cette planète-là, vous vous sentez comme un "cancre".
Plus positivement Apollo peut montrer une délicieuse naïveté, il peut affirmer que pour CETTE FOIS, le léopard aura des rayures à la place des taches, cette fois, les choses seront différentes !... Cette attitude est très utile et appropriée dans certaines situations car elle dédaigne les catégorisations, les étiquettes toutes faites, et l'expérience du collectif pour permettre à quelqu'un de prendre de front des situations où les chances de succès sont minces. Là où est Apollo, la mémoire semble être toujours en vacances, il y a donc de continuels chocs lorsqu'on est confronté à des réalités récurrentes (au travers de la maison, du signe et des aspects).

Apollo en aspects aux planètes

Ascendant
Aspects tendus : Où Apollo est en aspect tendu à l'Ascendant, on semble attirer des crises continuelles qui sont difficiles à affronter et qui empêchent la personne de s'installer confortablement ou de ressentir qu'elle a un quelconque contrôle sur son environnement ou sa routine. Il peut y avoir des crises physiques (qui sont trouvent leur origine dans le fait qu'il y a incapacité de faire face à des crises apportées par les circonstances.

MERCURE
Aspect tendu : remettre sans arrêt en question ce que les autres disent, causer irritation et agitation chez autrui au cours de la conversation, et à propos de la manière de traiter l'information, de prendre des décisions ou de commmuniquer.

En transit, aspect tendu : problème de voiture récurrents. Avoir toujours la même panne avec les voitures, les téléphones, les mêmes problèmes avec les frères et soeurs, etc... Avoir des conversations à propos des éternels vieux problèmes ou au sujet des raisons qui font que certaines choses se produisent tout le temps et qu'on ne peut rien y faire : c'est à dire ressentir quelque chose comme : "Faut-il encore qu'on en vienne à parler de ça ?" ou "Je pensais qu'on avait réglé cette histoire une fois pour toutes". Il y a le sentiment qu'on a beau parler et parler mais que rien ne change jamais.

VENUS
En conjonction ou aspect dur : connaitre des crises de couple ou des disputes à propos de l'argent. Les autres utilisent l'argent ou les dépenses comme base pour faire des scènes en permanence. Ne rien apprendre de l'expérience passée au sujet de l'amour ou de l'argent. Tout donner par amour ! Relever les défis amoureux ou financiers même si (ou parce que) les chances sont contre vous. Attirer toujours le même genre de relations ou de problèmes financiers. Etre attiré par les gens qui semblent aimer les histoires d'amour compliquées (et créer des problèmes via la maison et le signe où se trouve la conjonction, ou par les forces en conflit impliquées par le carré ou l'opposition).

Conjonction :  connaitre des crises financières et relationnelles récurrentes (provenant toujours de la même erreur ; avec Neptune, celle de faire toujours confiance aux mauvaises personnes, ou de ne pas faire assez attention aux détails). Noyer la provocation sous le tact ou la séduction.


MARS
En transit par conjonction sur Mars rétrograde : réfréner les réactions de colère même quand les autres vous provoquent intentionnellement.

CERES
Aspect dur : Avoir le sentiment que l'on n'apprend trop peu et trop tard en ce que concerne la relation aux enfants. Se permettre d'être malmené par ses enfants.  La relation entre parents et enfants tangue méchamment plusieurs fois de suite. Les "mêmes erreurs" sont faites avec un autre enfant ou bien avec le même enfant mais dans une situation légèrement différente.
Être provoqué sur des sujets qui ont rapport avec la nourriture (heure des repas...), ou bien sur la relation entre la mère et l'enfant. Se sentir incapable de changer la situation, l'attitude ou le comportement pour que de futurs conflits soient évités.

JUPITER
Conjonction ou aspect tendu : Créer un conflit ouvert avec un tiers à propos d'un voyage ou d'une discussion "philosophique". Provoquer les autres à travers l'humour. Causer de l'agitation au nom de la guidance que l'on doit offrir ou de sa supériorité. connaître des situations répétées où l'on est un capable d'apprendre ou d'écouter.
En aspect tendu : en période de crise, être incapable d'appliquer ou d'apprendre des propres principes de moralité, d'éthique, de philosophie que l'on soutient en temps normal.

En transit difficile : crise dans une relation ou "duel" impliquant l'éloignement (d'autres aspects indiqueront quel jeu jouent les souris quand le chat n'est pas là). Voir des crises récurrentes se produire dès qu'il est question d'arrogance, de supériorité ou de l'incapacité à écouter. Essayer trop de choses (et spécialement si elles vont contre les probabilités de succès) pour effectuer une amélioration.
Avec Hadès* et Neptune : chimiothérapie, solutions chimiques.
Avec Bacchus et Uranus : nouveaux médicaments ou médicaments encore expérimentaux.

SATURNE
Ici, on retrouve des situations au natal où le père refusait de répondre ou de faire face à ce qui arrive (rétrogradation) et dans lesquelles il était provoqué. Il a tourné le dos et avait tendances à fuir les problèmes. Il y a une tendance à retarder le règlement des conflits à tenter de s'échapper de ses responsabilités, ou à avoir sa part dans leur venue. De façon manifeste, les rôles parentaux et représentatifs de l'autorité souffrent, répercutant des difficultés dans le domaine de la carrière, à accepter plus de responsabilités, à tenir les délais, à suivre les règles et à maintenir un contact avec les employeurs ou les autorités. La provocation des personnes exerçant l'autorité se produit en raison d'un manque de respect inhérent de leur position, de leur autorité ou de leur "sagesse".

URANUS
Faire étalage de sa différence et s'en servir pour envoyer paître les autres. Être poussé à faire une scène. Attaquer ou être attaqué soudainement. Voir une provocation se produire de façon totalement inattendue. Mettre quelqu'un dans une position intenable ou à adopter une position intransigeante, faire une montagne d'une taupinière. Scénarios qui se répètent concernant les amis, les groupes, les ordinateurs, l'astrologie. Redémarrage de situations abusives. Provoquer les autres en affichant de l'indifférence ou une attitude impersonnelle (quand il faudrait plutôt montrer plus de cœur).

NEPTUNE
En conjonction : Prendre un verre trop souvent. Overdose. Provoquer les autres lorsqu'on est "sous influence". Prêter le flanc aux crises répétées à cause de la passivité, de la compassion, de la victimisation ou du martyre.  Déclencher ou inviter aux crises par un comportement susceptible, sensible, peu fiable, instable, décevant ou irréaliste. Se retrouver mêlé à des crises où le fond de l'affaire est de "faire confiance ou pas" (où il est plus noble d'être une victime, mais d'avoir la Foi). Sembler attirer des crises associées à Neptune (par les drogues ou les médicaments, la maladie, la déception, la fuite, etc.).

PLUTON
En conjonction : Tenter le diable ou pousser sa chance dans ses derniers retranchements et repousser ses limites jusqu'au point de rupture. Ajouter le drame de Pluton aux crises. Ressentir que presque tout est "définitif". Prendre part à de nombreuses et célèbres "scènes de rupture". Attirer (ou foncer droit dans) des situations qui pourraient déclencher des processus cathartiques, mais n'en prendre qu'un peu à la fois, garder une poire pour la soif dans l'expérience Plutonienne. Découvrir qu'il est très difficile de déverrouiller l'inconscient et les zones de refoulement, comme les zones primales de désespoir de la nature humaine. Et de ce fait croire qu'il faut des circonstances, des confrontations et des forces vraiment radicales pour en arriver à ce qu'un autre agisse ou puisse changer.

Aspects tendus : provoquer des conflits plutoniens, des événements, des confrontations et des réactions de cet ordre. Entendre parler d'expériences extrêmes de Pluton : expérience de domination, problème de surendettement, dévastation émotionnelle, mauvaise estimation des intentions des autres, prises de position incorrectes par rapport aux personnes de pouvoir, tentatives avortées de manœuvrer les autres par la culpabilité ou par un arsenal émotionnel plus découvert.

***
>> Ephémérides d'Apollo sur True Node : Apollo 1862
>> Observer son orbite particulière : orbite d'Apollo

>> Long article sur Astrodienst Apollon, le principe solaire
>> Fiche Wikipedia sur Apollon (mythologie)

***
NB : L'astéroïde Apollo(n) ne doit pas être confondu avec la planète hypothétique transneptunienne du même nom. Afin de montrer que leurs significations n'ont rien à voir, voici la définition qu'en donne l'Astrologie Uranienne.

Signification d'Apollon* le transneptunien d'après l'Uranian Institute

Positif : Large. Généreux. Expérimenté. Hautement perceptif. Avide de savoir. Versatile. Pacifique. Aime la liberté. Tempéré. Savant. Érudit.

Manifestations : Succès. Accroissement. Augmentation. Paix. Gain. Expérience. Réputation. Renom. Liberté. Endroits éloignés. Ampleur. Expansion. Extension. Beaucoup plus. Quantité. Libéralisme.

Négatif
: Éparpillement.
Excès.

10 commentaires:

  1. oui, franchement bizarre, comme interprétation. çà a été testé sur beaucoup de thèmes?

    RépondreSupprimer
  2. Hello As,
    Je ne l'ai pas testé en thème.

    Je devine le pourquoi de l'interprétation de Martha.
    Elle fait une certaine lecture des mythes associés à Apollon dans la catégorie "le dieu malchanceux en amour".
    Elle passe sur le patronage des arts, sur les aspects civilisateurs, sur la divination, pour n'en retirer qu'une chose : il n'a aucun succès avec les mortelles, et comme il ne s'est pas limité à un échec, je pense qu'elle en déduit "qu'il n'apprend pas de ses erreurs et recommence les mêmes schémas comportementaux qui entrainent le même genre d'issue...
    D'ailleurs il en a tellement marre des femmes qu'au bout d'un moment, il a juste arrêté et ne fréquentait plus que des hommes... :-D

    C'est pour cela qu'à mon humble avis faire l'économie de la case mythologie + de sa propre lecture critique de la mythologie est un peu dangereux...

    Je ne peux que supposer que si elle donne ces définitions c'est parce qu'elle les a, d'une façon ou d'une autre, plus ou moins validés sur les thèmes de ses clients...

    L'astrologie classique ne se sert pas de la mythologie. Il y a des différences entre les significations accordées aux planètes et les dieux dont elles portent le nom. Parce que la psycho est passé par là et son cortège de "fonctions psychiques".
    Je ne pense pas que les astéros puissent être tous associés à des fonctions psychiques (ce qui est potentiellement un souci pour les intégrer dans un système d'interprétation de type caractérologique).

    Ces astres étant "vides de contenus astro" le "réflexe" consiste à se tourner vers la mythologie dont on sait les liens étroits avec la psychologie.
    Mais si l'interprétation psychologique des mythes est faible, l'interprétation qu'on forgera sera étroite, trop ciblée, et paradoxalement pourra manquer son but sur quelqu'un qui pourrait dire : ah bah non moi je ne vis pas tellement d'échecs dans ma vie, et j'ai au contraire le sentiment que j'avance et j'apprends, etc...

    Il m'aurait semblé plus intéressant de creuser des questions autour de self-made men plein de réussites diverses et variées, ou des personnes n'arrivant pas à assumer totalement et partout leur réussite et se conservant un domaine "foireux" pour expier quelque chose, pour éviter d'être détestés (on n'aime pas vraiment ou on jalouse ceux à qui tout réussit...), etc... Y aurait-il à creuser des pistes avec le complexe de supériorité ? avec le handicap (Apollon ayant dans sa vie une zone de handicap où il n'est pas à la "hauteur" du reste...).

    Tout cela ne peut être déterminé que par des réflexions sur le sens qu'on peut tirer psychologiquement parlant de la mythologie, et un sens qui soit exprimé tant de façon positive que négative pour qu'il puisse trouver à s'inscrire dans la pratique astro, et montrer des voies de développement et d'amélioration pour un mieux être.

    La signification positive d'Apollon si l'on se contente d'une lecture aussi directe et superficielle des mythes n'est elle pas : les mecs abandonnez tout espoir, laissez tomber les filles, elles ne vous apporteront que des ennuis ? ;-)) La leçon est-elle qu'il ne faut pas s'entêter ? Est-elle qu'il faut apprendre de ses erreurs ? :-D

    Rien de tout cela ne me paraît véritablement profond et juste. Ou profondément juste. Apollon mérite mieux.
    Mais là il nous faudrait des intervenants plus musclés en psycho.

    RépondreSupprimer
  3. Afin de se faire une idée un peu fouillée des principes reliés au dieu Apollon, j'ai ajouté en fin d'article un lien vers un texte de Liz Greene sur Astrodienst.

    Bien que son travail serve de cadre à une étude sur le Soleil, je pense qu'il peut être utile à ceux qui cherchent à mieux cerner les possibilités de l'astéroïde Apollo.

    RépondreSupprimer
  4. Au sujet d'Apollon je ne maitrise pas cet astéroïde malgré sa position sur Uranus peut-être le fait que c'est un astéroïde qui symbolise le masculin
    J'ai repéré l'opposition d'Apollon et Kassandra c'était le 14/15 Février en plein sur la période de la st Valentin la fête des amoureux.
    Un couple mythologie un peu spécial du fait du refus de Kassandra qui en a perdu son pouvoir d'être crue. Sur le blog Planet Waves il est écrit dans l'article : http://cosmicgravel.blogspot.fr/2011/08/kassandra-114.html
    que Cassandre avait les cheveux rouges , qui doit certainement dénoter un trait de son caractère.
    Dans le mythe l'on peut supposer qu'Apollon devait aimer Cassandre pour ne pas l'avoir condamner plus sévèrement...

    RépondreSupprimer
  5. J'avais besoin de certitude et voilà , date de découverte de l’astéroïde Apollon le 24 avril 1932
    http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=Apollo;orb=1
    Apollon se trouvais opposé au Soleil à 4° Taureau ou se trouve actuellement Kassandra , quelle coïncidence quand même et Apollon à 1°R en Scorpion sur mon Soleil natal!
    Pour une surprise c'est une sacré surprise .... même si je voulais écrire un article sur Apollon a cet instant même j'ai aucune idée ...en voyance c'est pareil on ne c'est jamais a l'avance ce que l'on va voir ...
    Apollon dans la cate de découverte est encadré par Neptune et la Lune et correspond bien a ce qui lui est attribué Dieu de la divination et de la prophétie
    J'avais brièvement abordé Apollon dans cet article :
    http://lunesoleil23.wordpress.com/2012/06/30/les-therapeutes-du-zodiaque-dans-le-signe-des-poissons/
    Je l'ai évoqué deux autres fois prenant en conjonction à Saturne qui n'était que le point hypothétique de l'astrologie Uranienne qu'il faudra d’ailleurs que je corrige ...
    Bonne méditation :)

    RépondreSupprimer
  6. Dans mon élan Apolinien j'ai écrit mon article sur Apollon , voilà qui est fait :
    http://lunesoleil23.wordpress.com/2012/07/26/apollon-dieu-de-la-divination-du-don-et-de-la-lumiere-dans-le-signe-de-la-vierge/
    Je vais glisser le lien dans mon article :)

    RépondreSupprimer
  7. hello Annlor,

    Merci pour la réponse, j'avoue que je n'avais plus repensé à cette discussion et voilà que je reviens aujourd'hui pour découvrir cette réponse étoffée, quelle heureuse surprise!
    J'ai posé la question car je me sens pas mal d'affinités avec Apollon (l'astéroide étant placé sur mon Ascendant) et j'ai été surprise de l'interprétation donnée dans cet article! J'ai le sentiment que les domaines régis par Apollon (les arts, l'esthetisme, la divination, la médecine,etc) demandent une certaine dose de perfectionnisme, et donc, comment pourrait on les exercer si on n'était pas capable d'évoluer et d'apprendre de ses erreurs? Au contraire, je ressens de cet astéroide la quête d'harmonie et de Beauté, et son analogie avec le Soleil, en fait quelqu'un de rayonnant, avec une certaine classe, je pense. L'article en question, me fait penser à un personnage un peu bancal, voire boiteux, ayant plus d'analogie avec Vulcain, le génial forgeron, qu'avec le Solaire Apollon.
    Bref, je ne suis pas d'accord.
    Quant aux expériences amoureuses malheureuses, il n'est pas rare que les artistes ou scientifiques soient tellement accapparés par leurs propres créations (que l'on pourrait, commme l'a fait le poète Rilke, comparer à un enfantement, avec les doutes, les douleurs, mais aussi l'exaltation qui l'accompagne), qu'ils en viennent à négliger leurs amours avec des simples "mortel(le)s", à moins qu'elles ne deviennent des "Muses" , comme par exemple, Gala pour Dali. A ce stade, elles sont donc idéalisées et portées aux nues comme des Déesses, et c'est bien difficile pour une simple mortelle de rester sur ce piedestal et de partager le quotidien d'un homme qui vit dans une dimension idéale. D'où la malchance d'Apollon en amour... C'est ce qui lui permet de rester créatif!

    RépondreSupprimer
  8. Hello As,
    y a pas de mal ! Je comprends que si tu as Apollon à l'Asc, il puisse te questionner davantage. Tous les astéros que j'ai à l'Asc me questionnent également (y en a un petit tas)...

    Dans un article de Richard Doyle, intitulé "James Bond" le nouvel Apollon, Richard voulait parler de l'astéroïde Bond. Le rapprochement est osé tout de même puisque d'un regard bleu glacier Daniel Craig incarnant la nouvelle incarnation affirme qu'il est "mi-moine" (plutôt pour l'introspection que pour la chasteté...), "mi tueur à gages", et cela ne me paraît pas coller avec les préoccupations apolliniennes classiques, qui sont toutes plus ou moins d'extériorisation des arts et métiers... Peut-être voulait-il plaisanter sur le fait que dans Casino Royale, ce n'est plus Bo Derek qui sort de l'eau en sirène du pacifique, mais Daniel lui-même... :-D Un bel homme pendant longtemps était désigné sous le terme "c'est un Apollon" (svelte, musclé et néanmoins élégant).

    Bien que j'apprécie fort Daniel, lorsque je pense à un genre d'Apollon quelque peu "dégénéré", je suis irrésistiblement entraînée vers le personnage de Tony Stark (Ironman).
    Comme il le dit si bien lorsqu'il se fait prendre à parti par Captain America dans le dernier Avengers, que reste-t-il de lui si on lui retire son costume ? "un génie, un sex-symbol et un milliardaire".

    On a spontanément envie de répondre : hého ça va les chevilles ?
    Mais le problème, c'est que c'est vrai (dans cette fiction).

    Ceci veut à peu près dire qu'il incarne donc une certaine idée de la réussite (matérielle), de la beauté physique (enfin à son avis toujours) et de l'esprit (génie scientifique).
    A cela, bien sûr il faut ajouter "le costume", qui lui permet de parader en faisant le guignol plus deux ou trois bonnes actions au passage...

    L'intérêt de ce personnage pour l'étude, c'est que n'importe qui repère cet espèce d'ego démesuré et assumé, qui peut tout à fait permettre de le rattacher à la famille solaire-apollo. Il y a "des dons", il y a "un rang", il y a un problème de "solitude" pour trouver quelqu'un à qui parler qui soit "de son niveau", et il y a bien un "domaine foireux" où il ne réussit rien : exprimer ce qu'il ressent particulièrement quand il y a de l'affection en jeu...
    Dans l'ensemble, je le trouve solaire-uranien mais si je devais parler "astéroïdes" je dirais que je le trouve apollo-icarus (apollo icare) pour les dons, l'intelligence, la solitude associée ET la provocation, le goût du danger et de "voler"... :-D

    RépondreSupprimer
  9. Ha,Ha, Ha, génial, la référence à Tony Stark! Celà méritait de questionner le placement d'Apollon dans le theme astral de Robert Downey Junior:
    Apollon est placé en secteur 11 en Gémeaux dans son thème, mais n'est pas spécialement valorisé
    en revanche, R. Downey est très certainement Solaire, avec un ASc Lion et un Soleil Bélier fortement aspecté, en trigone à l'Asc.
    Personellement, il m'a vraiment fait tripper dans son rôle de Sherlock Holmes, je trouve qu'il correspondait réellement bien à ce rôle avec sa conjonction virginienne Mars Pluton Uranus, opposée à Céres et Saturne en Poissons.

    Concernant James Bond, le personnage inventé par Flemming, est également Solaire, agrémenté de Mars, auréolé de la classe et du flegme britannique, sachant tout faire, (mais jamais les basses besognes), parlant toutes les langues, pratiquant tous les sports, utilisant tous les gadgets possibles et imaginables, ayant des contacts partout sur la planète, et ayant également toutes les filles à ses pieds.
    C'est un agent "secret" mais pas discret du tout, tu l'identifies à cent kilomètres à la ronde, il laisse derrière lui force explosions, et courses poursuites, etc,
    Sa Némésis est en général un grand méchant milliardaire classieux aussi, qui cherche à être maître du monde et qu'il faut stopper à tout prix; Bref celà se passe entre gens du beau monde bien en vue.

    Donc oui, je pense qu'Apollon pourraît être en vue également dans le thème de ses incarnations cinématographiques:
    Concernant Daniel Craig, l'heure de naissance est inconnue:
    Son soleil en Poissons est relativement peu aspecté, il se trouve au mi point d'un sextile entre Vénus en Verseau et la Conjonction Mars Saturne en Bélier
    Son Apollon est situé en Verseau, en opposition de Jupiter en Lion et au carré de Céres en Scorpion
    Bien que n'ayant pas l'asc, c'est vrai que je trouve à Daniel Craig une nature plus martienne, que solaire, et donc qu'il a donné au personnage de James Bond un côté plus authentique et brute de pomme, que ne l'ont fait ses prédécesseurs, qui insistaient sur le côté dandy élégant et solaire...

    Pour Sean Connery, on a là un cas d'école, car son Soleil en Vierge conjoint Neptune en début maison VIII est trigone à l'asc Capricorne conjoint Saturne, son maître.
    La maison VIII et la Vierge sont valorisées par un amas planétaire.
    Et on retrouve le placement remarquable d'Apollon en Balance en VIII conjoint
    Vénus et opposé à Uranus en bélier en II, tout ceci, sur l'axe des noeuds lunaires.
    Le placement d'Apollon et du Soleil mettent lumière l'acteur, même si des influx plus sombres s'en mêlent.

    Pierce Brosnan, lui, montre un amas planétaire comprenant mercure, le Soleil, Jupiter et Mars, fin Taureau/debut gémeaux,
    Jupiter étant le maître de l'asc Sagittaire, et valorisant ainsi fortement le Soleil, situé en maison V
    Apollon, fin maison VII est mis en valeur également par une conjonction à Pluton en lion et au Noeud Sud en , un sextile à Mars et un Trigone à Vénus

    Roger Moore, lui est réellement un cas d'école, avec Apollon conjoint à Neptune sur l'Asc Lion; ent trigone au Soleil conjoint à Mars en Balance en III (conjonction elle même carrée à Pluton en Cancer). Il faut noter que Roger Moore est le seul des acteurs cités plus haut à avoir fait une carrière militaire, en tant qu'officier dans la Royal Army Service Corps, avant de percer sur le petit, puis le grand écran... Donc il a réellement été "Au service de Sa Majesté"!

    RépondreSupprimer
  10. Ah whaa ! Je vois que ça bosse ! :-D

    JAMES
    Tu as raison, James Bond a un(e) Nemesis. Particulièrement les vieux épisodes.
    Il me semble que le côté "accompli" (sait tout faire) est très apparent dans les précédentes versions. Je me souviens d'un film où Pierce Brosnan exécute un saut pour tomber dans un avion, dont il reprend les commandes au vol... le truc dément. Interrogée, M. répond à la question "mais qu'est-ce qu'il fait ?" -- Son job !!!!!
    Moi je me suis dit à ce moment : tout de même, c'est pas très réaliste. En plus son brushing est impeccable... :-D

    Je ne sais pas si l'on peut considérer que le côté "tombeur" du personnage soit une réelle transcendance de la poisse amoureuse du dieu Apollon... A priori, ses activités sont assez peu compatibles avec une vie de famille stable...

    BOB
    Pour en revenir à Robert Downey Junior (je suis fan depuis que je l'ai vu jouer Chaplin dans le film d'Attenborough), j'ai largement apprécié son retour en force récent sur les écrans, notamment dans le rôle de Sherlock Holmes.
    Il me semble cependant que le style de son interprétation est (trop) proche dans les deux rôles, probablement à cause du côté grosse tête, égoïste, et faille latente mais perceptible. L'humour également, pas tout à fait le même, mais c'est là.
    Bien sûr il y a quelques différences, comme la tonalité "virgobsessive" de Sherlock, et je pense également à la "proximité" de l'acteur et de son personnage dans l'expérimentation de "substances connues pour être addictives" :-D
    Si Stark est accro à quelque chose c'est au truc qui le maintient en vie, et ça n'a rien d'un réflexe morbide.

    Pendant que j'y suis (histoire d'avoir un truc pour l'article de Tsili), je viens de jeter un oeil sur son Bacchus (addiction), et j'ai ajouté Psyché (pour les désordres bipolaires).

    Au début j'ai vu Bacchus, tout seul au début du Verseau, qui ne semblait pas former d'aspects exacts évidents, et j'ai trouvé ça très bizarre... En même temps, avec ce qu'il trimballe comme rechutes, c'est toujours pas une épave et il a trouvé un moyen de sembler se stabiliser affectivement et d'être encore papa, en conservant la sympathie du public.
    Alors j'ai recompté parce que je n'y croyais pas, résultat : il y a des aspects "âme" qu'on ne voit pas : un biquintile 144° entre Neptune et sa conjonction Soleil-Vénus, et au milieu de cela à 72° en Verseau : Bacchus.

    Comme beaucoup trouveront cela tiré par les cheveux (s'appuyer sur des aspects mineurs pour justifier des astéros, hein que c'est pitoyable... :-D), j'ai donc ajouté Dionysus (même s'il ne me dit rien) : conjonction Soleil-Vénus et Psyché, pile au même degré que Psyché (je voulais savoir le pourquoi des troubles psys).

    Cet ensemble est en quinconce à ce qu'il a en Vierge : l'inconfort de cet aspect et son côté expérimentateur (tester et tâtonner pour trouver le bon réglage), me fait penser qu'il a une bonne chance d'y parvenir à la longue, s'il a assez de temps. Mais en aura-t-il ?

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...